AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 « I don't know why I'm here... » ✗ Athénaïs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Pandora S-L Holmes


◭ DOUBLES-COMPTES : Nope.
◭ INSCRIT(E) LE : 10/02/2014
◭ SMS : 39
◭ LOCALISATION : Ici, là ou bien encore là-bas.
◭ JOB : Lycéenne.
◭ GROUPE : Magical Pratice.
◭ PARTIE LIBRE :



MessageSujet: « I don't know why I'm here... » ✗ Athénaïs.   Mar 18 Fév - 11:47



I don't know why I'm here...



J'ouvris les yeux en douceur et étrangement paisible. J'étais surprise par la nuit calme que je venais de faire. Cela ne m'était pas arrivée depuis longtemps. Rassurée par ce manque de cauchemar, un faible sourire prit place quelques instants sur mon visage avant de se faner rapidement. J'étais tellement habituée à me réveiller après une nuit exécrable, que j'arrivais à avoir peur d'une nuit tranquille. Et si cela signifiait que j'allais avoir une journée digne de mes nuits d'horreurs? Pourquoi doutais-je ainsi? Aucune idée, mais je ne pouvais absolument pas m'en empêcher. Je soupirais longuement, j'avais l'impression de devenir paranoïaque sur les bords avec ses cauchemars. Je me tournais finalement pour faire face à ma table de nuit sur laquelle se trouvait déjà mon portable. J'agrippais ce dernier d'un geste lent pour regarder l'heure. Il était tôt, bien trop tôt pour un début de week-end. Je reposais mon portable en soupirant de nouveau. Bien entendu, il fallait que je passe une excellente nuit pendant le week-end et non pas durant la semaine...

Je fermis un instant les yeux, pensant à la journée qui se profilait devant moi. Qu'allais-je bien pouvoir faire? Je commençais par jeter ma couverture de l'autre côté de mon lit. Retenant un frisson, je déposais mes pieds sur le sol glacé de ma chambre et restais un instant immobile avant de m'étirer. J'ouvris de nouveau les yeux et me levais d'un geste vif. J'ouvris mes volets, profitant de la douce lueur du soleil qui imprégnait peu à peu la pièce. Je me tenais quelques instants à ma fenêtre, me délectant de la brise matinale avant de me retourner pour m'élancer dans le couloir de la demeure.

Je marchais en toute tranquillité, ignorant mon très cher grand-frère comme chaque matin. Malgré tout, ce dernier qui sortait d'habitude de la salle de bain semblait tout juste s'éveiller après une sale nuit. Nos rôles semblaient être inversés pour une fois, ce qui m'amusait quelque peu. Il n'avait même pas assez émergé pour me saluer comme il le faisait chaque matin. Avait-il comprit qu'il y avait bien peu de chance que je lui retourne cette salutation ou bien dormait-il tout éveillé? Enfin, cela m'importait guère. Plus rien ne m'importait venant de lui ou bien de mes parents et ce depuis que j'avais découvert mon adoption. Avec leur temps, j'aurais sans doute dû leur pardonner, mais c'était loin d'être le cas et j'étais étrangement rancunière à leur égard.

D'un pas nonchalant, je continuais ma matinée dans le plus grand calme et de manière robotique. Je répétais les mêmes gestes chaque matin, alors je ne réfléchissais plus avant de les accomplir. Sortir le lait, sortir les céréales, préparer le thé, sortir le jus d'orange et prendre mon petit-déjeuner. J'accomplissais le tout sans vraiment porter attention à ce qui se déroulait autour de moi, c'est-à-dire, la présence de mon frère qui semblait pouvoir tomber dans son bol à n'importe quel moment ou bien mes parents parlant de leur anniversaire de mariage qui avançait à grands pas. Ignorant le tout, je sortis silencieuse de la cuisine pour m'approprier la salle de bain. Une demi-heure plus tard, je m'étais vêtis d'un jean, d'un t-shirt des plus ordinaires et d'une veste. J'avais également pris longuement soin de ma chevelure faussement blonde avant d'enfiler mes bottines préférées.

Ne souhaitant aucunement rester enfermé dans la demeure de Holmes, je décidais de prendre un peu l'air. Une petite balade matinale allait me faire le plus grand bien et puis, je n'avais pas envie d'être entraîné de force dans la discussion de l'anniversaire de mariage. Plaçant mes écouteurs dans mes oreilles, j'allumais mon baladeur tendis que je marchais tranquillement dans les rues de Beacon Hills. Je marchais sans but, n'ayant pas vraiment envie de penser à une quelconque destination. Je m'arrêtais soudainement une dizaine de minutes plus tard, remarquant que je n'écoutais plus de musique depuis quelques temps déjà. Je sortis mon baladeur remarquant que je n'avais plus de batterie. Je soupirais longuement et rangeais mon outil. Je retenais un sursaut, entendant un craquement de brindilles. Je regardais autour de moi. Comment étais-je arrivée là? Etais-je en train de dormir ou quoi? Je retenais un nouveau sursaut en entendant un nouveau bruit.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Athenaïs E. Fitzgerald


◭ ÂGE IRL : 24
◭ INSCRIT(E) LE : 09/02/2014
◭ NÉ(E) LE : 02/07/1994
◭ SMS : 85
◭ LOCALISATION : Beacon Hills
◭ JOB : Etudiante
◭ GROUPE : Roar under the Moon
◭ PARTIE LIBRE :
___

___



MessageSujet: Re: « I don't know why I'm here... » ✗ Athénaïs.   Sam 22 Fév - 13:47

Pandora S-L Holmes & Athenaïs E. Fitzgerald.
I don't know why I'm here ...

   

   

La  nuit n’avait pas été des plus reposantes. Pourquoi me direz-vous ? Car cette nuit avait tout d’une nuit comme les autres ; la lune brillait dans le ciel sombre et ses amies les étoiles l’avaient accompagnée, brillant d’une lueur quelque peu faiblarde pour la mettre en valeur. Mais là était bel et bien le problème ; c’était cette nuit-là que la lune avait été la plus pleine … Non pas parce que la personne à qui nous allons nous intéresser incessamment sous peu fait partie de ces quelques rares humains sensibles aux allers et venues de l’astre nocturne … Non, cette personne n’était même plus humaine, biologiquement parlant et c’était bien là le problème. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Athenaïs – car c’était bien elle dont il était question ici – n’était plus humaine depuis bientôt plus de quatre ans. Du haut de ses dix-sept ans, la blondinette portait en elle les gènes d’un loup … Oh, gardez donc vos sarcasmes pour vous ! Si vous ne croyez pas à ce genre de choses, allez-vous-en ! Je disais donc ; Athenaïs fait partie des rares chanceux – ou malchanceux, si vous lui demandez son avis – à avoir été mordus par un Alpha, un meneur de troupe. Depuis ce soir où elle avait été mordue, elle avait toujours redouté la pleine lune car c’était le moment où elle peinait le plus à contrôler cette nouvelle nature, ces nouvelles capacités. C’était beaucoup trop à gérer pour une jeune fille de son âge.
Cependant, hier soir elle n’avait pas eu l’opportunité de trop se pencher sur la question. Ses instincts de loup avait pris le dessus et avant même qu’elle ne puisse s’en rendre compte, elle se retrouvait au milieu de la forêt, à courir aussi vite que ses jambes le lui permettaient. Elle ignorait si une meute avait établis son territoire dans la forêt et à cet instant précis, c’était bien le cadet de ses soucis. La blondinette voulait mettre un maximum de distance entre elle et ses parents, craignant de perdre le contrôle et de faire quelque chose qu’elle allait très certainement regretter. Alors elle avait courus, courus, courus … Jusqu’à en perdre haleine, jusqu’à en perdre l’esprit.

Athenaïs n’avait pas réfléchis, elle avait juste voulu fuir ses instincts primitifs. La chose avait déjà été difficile alors qu’elle habitait à Philadelphie, avec sa meute et l’Alpha qui l’avait mordu. Mais maintenant qu’elle était seule suite au rejet aussi soudain que violent de l’Alpha, Athenaïs luttait plus encore contre les pulsions sauvages qui pouvaient l’habiter. Elle faisait de son mieux pour garder son calme et sa technique la plus efficace était de se balader longuement dans la forêt.
Enfin la question n’était pas là … Le soleil brillait haut dans le ciel à présent et l’adolescente était encore au beau milieu des arbres, trébuchant et titubant dans la direction de la maison de ses parents. Ses muscles criaient à l’agonie et la suppliaient de s’arrêter un moment, de leur accorder un moment de répit. Toutefois la blondinette ne s’arrêtait pas, elle ne pouvait pas ; elle avait beau avoir perdu la notion du temps, ne sachant trop combien de temps elle avait passé au beau milieu de la forêt, mais le soleil était déjà assez haut et elle ne doutait pas que ses parents ne tarderaient pas à se réveiller. Comment leur expliquer qu’elle n’avait pas passé la nuit dans sa chambre si elle se faisait attraper en rentrant ? Et surtout, comment leur expliquer l’état de ses vêtements ? Son t-shirt et son jeans étaient foutus ; le t-shirt bleu marine était déchiré de part en part, laissant entrapercevoir des petites taches de sang qui s’étaient échappées de nombreuses égratignures qui avaient déjà cicatrisés. Son jeans, lui, était parsemé de taches de terre, d’herbe et de boue. Tout bonnement irrécupérable en somme.

Athenaïs avançait péniblement, trainant les pieds et les yeux plissés, le soleil l’éblouissant quelque peu. Elle ne prêtait aucune attention à l’endroit où elle posait les pieds et bien souvent des branches mortes se brisaient sèchement sous la semelle de ses chaussures. Il fallait qu’elle rentre chez elle … Et vite. Seulement, le destin semblait en avoir décidé autrement car en débouchant sur une petite clairière, l’adolescent put apercevoir une silhouette qui lui était un brin familière, et pour cause la jeune fille partageait quelques cours avec elle. Mais que faisait-elle ici … ? Intriguée, elle fit un pas dans sa direction.
« E-Excuse-moi … balbutia-t-elle en titubant, Hm. Dis, tu serais pas Pandora … Ou quelque chose comme ça .. ? »
Athenaïs n’avait pas réfléchis avant de parler, la fatigue engourdissant de plus en plus son esprit. Bien sûr qu’il s’agissait de Pandora ! Un prénom comme le sien, ça ne courait pas les rues après tout ! Et puis son visage n’était pas non plus des plus communs ; un visage harmonieux et des yeux en noisettes propres aux asiatiques. En un mot la demoiselle était adorable, physiquement parlant. La blondinette l’avait déjà repéré une fois ou deux en cours mais n’avait jamais osé lui adresser la parole. Bien que la situation était un peu étrange – vous en connaissez beaucoup des adolescentes qui se promenaient en haillons le matin, au milieu d’une forêt ? – Athenaïs n’avait pu s’empêcher d’attirer l’attention de son homologue, oubliant toutes ses craintes et ses insécurités. La fatigue et les courbatures la libéraient de son stress quotidien, décoinçant les mots qui semblaient être constamment prisonniers au fond de sa gorge.
« P-Pourrais-tu m’aider, s’il te plaît ? La ville est bien dans cette direction, n’est-ce pas ? »
Tout en disant cela, Athenaïs avait pointé une direction un peu au hasard, désignant les arbres autour d’elle plus que cherchant à pointer une direction.
   
   
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Pandora S-L Holmes


◭ DOUBLES-COMPTES : Nope.
◭ INSCRIT(E) LE : 10/02/2014
◭ SMS : 39
◭ LOCALISATION : Ici, là ou bien encore là-bas.
◭ JOB : Lycéenne.
◭ GROUPE : Magical Pratice.
◭ PARTIE LIBRE :



MessageSujet: Re: « I don't know why I'm here... » ✗ Athénaïs.   Lun 24 Fév - 20:22



I don't know why I'm here...




Je regardais autour de moi, me demandant quand et surtout comment j'étais arrivée jusqu'ici. Je regardais pourtant ma route pendant tout ce temps et pourtant, je ne m'étais aucunement rendu compte où je me rendais. J'étais totalement perdue. Etait-ce là l'influence des rêves étranges que je faisais presque toutes les nuits? J'avais passé une nuit étrangement calme, alors il fallait que quelques choses hors de l'ordinaire se produise en ce jour qui avait pourtant si bien commencé. Je retenais un frisson. Bon sang, je ne devais pas avoir peur. Ce n'était pas la première fois que je marchais sans but et que j'atterrissais dans un lieu qui m'était complètement inconnue. En même temps, je ne pouvais pas m'en empêcher. Le souvenir du sentiment glacial qui me parcourait sans cesse pendant mes nuits de cauchemars semblaient encore me poursuivre aujourd'hui. Et en plein jour cette fois-ci. Sans doute était-ce bien plus qu'un rêve, mais un fait... Plus rien ne pourrait me surprendre à ce rythme-là ! J'avais pensé trop vite de toute évidence. Je retenais un nouveau sursaut en entendant un craquement derrière moi. La situation me semblait être un peu trop ressemblante à celle d'un film d'horreur. Je ravalais ma salive et rassemblais tout mon courage pour me retourner. Je soupirais finalement, soulagée en apercevant une jeune femme qui m'était familière. Je ne fus cependant pas rassurée bien longtemps en regardant les affaires de la blondinette de plus près. Cela n'avait absolument rien de rassurant d'ailleurs. On avait l'impression qu'elle s'était débatue toute la nuit contre un animal sauvage.

Je restais là, figée et ce jusqu'à ce que l'adolescente prit la parole. Je tentais de l'identifier, mais surtout de comprendre comment elle avait pu être dans cet état. Voyant qu'elle était vraiment mal en point, je m'avançais vers elle. « Oui, c'est moi... Mais... » Je m'arrêtais un instant, me souvenant de l'identité de la jeune demoiselle. Nous étions ensemble dans certain cours au lycée. « Athenaïs, c'est ça? » Enchaînais-je sûr de moi avant de reprendre avec une question plus délicate. « Qu'est-ce qui t'es arrivée? » Demandais-je curieuse à la vue de ses habits en lambeaux et le sang sur ces derniers. Elle avait très bien pu tomber, ce que je ne lui tiendrais aucunement rigueur, car cela m'arrivait plus souvent que je n'oserais l'avouer. Malgré tout, vu le sang, une attaque d'animal semblait être une meilleure option.

Une fois encore, la voix de la blondinette m'arracha à mes pensées. Je reposais mon attention sur ma camarade de classe et acquiesçais sa demande. « Oui, bien entendu... » Commençais-je pour sa première question avant de me tourner vers la direction qu'elle pointait du doigt. La ville? En fait, je n'en avais pas la moindre idée. Je ne savais même pas comment j'étais arrivée ici, alors trouver le moyen d'en sortir allait sans doute être plus long que prévue. Je regardais rapidement autour de moi, pensive. « C'est plutôt... Par là... Je crois. » Répondis-je finalement à demi-certaine de la direction que j'indiquais à Athenaïs.


made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Athenaïs E. Fitzgerald


◭ ÂGE IRL : 24
◭ INSCRIT(E) LE : 09/02/2014
◭ NÉ(E) LE : 02/07/1994
◭ SMS : 85
◭ LOCALISATION : Beacon Hills
◭ JOB : Etudiante
◭ GROUPE : Roar under the Moon
◭ PARTIE LIBRE :
___

___



MessageSujet: Re: « I don't know why I'm here... » ✗ Athénaïs.   Sam 1 Mar - 13:47

Pandora S-L Holmes & Athenaïs E. Fitzgerald.
I don't know why I'm here ...

   

   

Athenaïs était totalement perdue. Elle ne savait plus où donner de la tête, où poser ses pieds pour ne pas trébucher. Elle ne savait plus comment elle était arrivée là la nuit dernière, ses instincts de loup ayant pris le dessus sur son esprit pratique d’humaine. La pleine lune l’avait rendu plus que sauvage, lui faisant oublier toutes les règles de bienséances que ses parents lui avaient inculquées depuis son plus jeune âge. Ce n’était pas la première fois que cela lui arrivait depuis qu’elle avait été abandonnée par sa meute, mais c’était la première fois qu’elle était aussi déboussolée après une nuit assez chaotique. Elle avait perdu tous ses repères et se trouvait maintenant au beau milieu de la forêt, en compagnie de l’une de ses camarades de classe, Pandora. D’après ce que la blondinette savait d’elle, la jeune fille était plutôt discrète, un peu tête en l’air … Et encore, la petite louve n’était absolument pas certaine de ce qu’elle avançait actuellement ; elle ne passait pas son temps à suivre Pandora ou ses autres camarades, préférant la solitude et la tranquillité aux regards parfois suspicieux et plus souvent emplis de pitié qu’on pouvait lui lancer. Oui, Athenaïs avait l’habitude de faire profil bas, s’isolant des autres pour ne pas se trahir et attirer l’attention sur sa seconde nature. Toutefois, aujourd’hui la blondinette sortait de sa zone de confort, complètement déboussolée. Elle n’était pas en état de ressentir le stress qui accompagnait généralement ses prises de contact avec un individu extérieur à son cercle familial, de ressentir l’angoisse qui se déclarait lorsque l’on posait un regard un peu trop curieux sur sa personne.
Les cheveux en batailles et pleins de nœuds, le regard fatigué et revêtue de haillons, l’adolescente n’en menait pas large face au regard surpris de son homologue. Cette dernière fit d’ailleurs un pas en avant. Chose qui fit tressaillir la blondinette qui s’empressa de reculer, un peu trop brusquement. Aussi perdue pouvait-elle être, elle n’avait pas non plus perdu l’esprit ; sur son t-shirt se trouvaient quelques taches de sang, et si là où devaient se trouver des blessures superficielles, il n’y avait qu’une peau blanche immaculée. Toutes ses égratignures avaient déjà cicatrisé, et l’absence de celles-ci pourraient rendre Pandora suspicieuse, chose que la louve préfèrerait éviter à tout prix. Elle prit tout de même le temps de se réjouir quelques millièmes de seconde lorsque l’adolescente en face d’elle confirma qu’elle était bien celle qu’Athenaïs pensait qu’elle était. Au moins elle ne s’était pas ridiculisée en confondant ses camarades.

Toutefois, sa joie fut de bien courte durée lorsque la brune lui demanda ce qui lui était arrivé. Aw … Les choses allaient se compliquer considérablement. Pourquoi me demanderiez-vous ? Athenaïs pouvait très bien mentir pour se sortir de ce mauvais pas. Sauf que non ! La blondinette était incapable de mentir, et ce même si sa vie en dépendait. Ce n’était pas par soucis d’honnêteté, c’était juste que son visage n’acceptait pas de se prêter à son petit jeu ; à chaque fois qu’un mensonge passait la barrière de ses lèvres, une affreuse grimace se peignait sur les traits de son visage. Elle n’avait pas un contrôle absolu sur ses muscles faciaux, malheureusement. Et pourtant, cela ne l’empêcha pas de tenter le coup. Elle prit son courage à deux mains et, d’une voix vacillante et faiblarde, dit la première chose qui lui passa par la tête.
« Je suis tombée. Il y avait pas mal de racines et j’me suis pris les pieds dedans et … bam, la tête la première dans les feuilles et les bâtons. »
Mais oui ! C’était évident … ! Pandora allait la croire (L’ironie était ici de mise, attention) ! La jeune fille se rendit compte bien tardivement qu’elle n’aurait pu abimer ses vêtements d’une telle manière avec une simple chute. Puis son visage devait déjà crier que ce qu’elle venait de dire n’était qu’un mensonge éhonté. Athenaïs déglutit difficilement et détourna alors le regard, essayant de prendre le contrôle des traits de son visage pour ne pas rendre son interlocutrice soupçonneuse. Bien que cela était probablement un peu trop tard.
Lorsque la blondinette lui demanda dans quelle direction était la ville, Pandora sembla assez hésitante, malheureusement. Elle comptait un peu sur elle pour s’orienter et aucune des jeunes filles ne savaient vraiment où aller. L’air un peu déçu et défait, la louve soupira.
« Tu as l’air tout aussi perdue que moi, je me trompe ? Enfin, ce n’est pas bien grave. La ville ne doit pas être bien loin. »
Et sur ces bonnes paroles, Athenaïs fit le tour de la clairière en tendant l’oreille, cherchant à repérer le moindre bruit qui pourrait la mettre sur la piste.
   
   
Codes par Wild Hunger.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « I don't know why I'm here... » ✗ Athénaïs.   

Revenir en haut Aller en bas
 

« I don't know why I'm here... » ✗ Athénaïs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tant de blessures à panser…
» [Divers] Menu transcendant et prêche
» Et les athéniens s'atteignirent...! ~ Pv Luc
» [RP] [Pastorale de Zyana]
» Yagar Shsk, le Sanguinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BAD INTENTION :: BEACON HILLS :: Forêt :: Sous-bois-